Domaine des Féraud
Roberta Conrad Vigne

Nos vignes et les règles stricte de l'appellation Côtes de Provence

Une liste préétablie de cépages autorisés et des règles strictes doivent être suivies pour les rosés et rouges AOC.

Il y a les cépages principaux : Cinsault, Grenache, Mourvèdre, Syrah et Tibouren, dont deux doivent obligatoirement figurer dans chaque cuvée, avec un maximum de 90% pour l’appellation Côtes de Provence. On y ajoute les cépages classés secondaires : Carignan et Cabernet Sauvignon, pour une part maximale de 40%.

Enfin on a aussi le droit d’utiliser 10% de cépages blancs Côtes de Provence, Clairette, Sémillon, Ugni Blanc et Rolle (Vermentino) pour les rosés et rouges. 

Les différentes variétés de raisins autorisées sont pressées et élevées ensemble ou séparément, avant d’être assemblées pour former une cuvée unique, résultat du mariage des différents cépages de l’appellation.

 

Calculés à partir de la zone de terrain nécessaire pour la croissance de la vigne avec un maximum de 2,5 m2, et un maximum de 4000 pieds de vigne par hectare, les rendements sont limités à un maximum de 55 hectolitres par hectare.

Outre les vignes de l’AOC Côtes de Provence les anciens propriétaires du domaine nous ont laissé en héritage quatre cépages classiques du bordelais : Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot et Sauvignon Blanc. Puis nous avons aussi planté du Viognier. Des vignes « premières classes » que nous sublimons dans nos AOP (Cabernet Sauvignon) et IGP Vins de Pays des Maures.

PAGE 235 Kopie

Nos cépages rouges

La Syrah appartient au quatuor des raisins rouges nobles (avec le Cabernet-Sauvignon, le Merlot et le Pinot Noir). Rares cépages s’épanouissant sur une terre sèche et aride, elle est connue comme le meilleur raisin du Rhône, célèbre pour ses vins matures et tanniques Croze Hermitage et Côte Rôtie. De taille moyenne, les grappes compactes aux formes cylindriques portent des fruits riches en pigments, donnant des vins aux couleurs intenses et aux tanins équilibrés, puissants et veloutés. Leur gamme aromatique est impressionnante avec des notes fumées et poivrées, de violette, de prune, de mûre et de myrtille. Selon la légende, la Syrah fut ramenée en Europe en l’an 1224 au retour d’une croisade de la ville iranienne Shiraz. L’analyse de son ADN en 1998, a toutefois prouvé qu’elle était issue d’un croisement des cépages français Bureza et Mondeuse Blanche. Depuis peu, la Syrah est devenue très populaire et pas seulement en France où plus de 45 000 ha lui sont consacrés. Elle remporte un vif succès en Australie avec ses célèbres Shiraz corsés et fruités, et poursuit sa conquête triomphale en Californie, au Chili et en Afrique du Sud. Comme peu d’autres raisins rouges, la Syrah est capable de refléter à travers ses arômes, la qualité et la richesse du terroir dont elle est issue.

Le Grenache Noir, sucré à peau mince, offre un vin clair de caractère. Originaire de l’ancien royaume d’Aragon et très présent dans la Rioja, la Garnacha Tinta est le plus important cépage cultivé en Espagne. Considéré comme l’une des variétés les plus répandues dans les vignobles du sud de la France avec une surface de près de 100 000 ha, on le retrouve dans les nombreuses appellations des côtes méditerranéennes. Il préfère les sols pierreux, chauds et arides, ainsi qu’un environnement très sec, produisant des vins qui se conservent longtemps. Sensible à la maladie, le climat venteux lui est bénéfique. Fruités, charpentés, les vins réalisés à partir du Grenache développent en bouche des arômes de poivre blanc, d’olive noire, de romarin, de fruits rouges et de prune. En vieillissant, ils évoluent vers le moka, le chocolat ou le tabac. Le Grenache est parfait assemblé à la Syrah.

Le Cinsault est un vieux cépage noir à jus blanc, probablement originaire de la Provence. Il préfère les sols pauvres pour une production de qualité. Le Cinsault représente seulement 30 000 ha en France et environ 45 000 ha dans le monde. C’est un cépage tardif qui a besoin de soleil et qui résiste bien à la sècheresse, assez productif mais fragile face aux maladies. Il s’exprime sur des sols arides et secs. Ses grappes sont grandes, composées de grosses baies à la chair très juteuse. Doux et légèrement acidulé, ce raisin succulent et dense est parfait pour les rosés d’été avec ses arômes de pêche, de framboise et de fraise. 

Le Cabernet Sauvignon, à peau épaisse et avec nombreux pépins, paraître au premier abord dur et sans charme. Il est pourtant considéré comme la star du monde du vin avec sa complexité aromatique, sa forte concentration de tanin et de pigments, et son exceptionnel potentiel de vieillissement. Pas moins de 170 000 ha lui sont consacrés de la Moldavie à l’Afrique du Sud. En 1997, une analyse de son ADN réalisée par la célèbre université viticole Davis de Californie a révélé que le Cabernet Sauvignon résultait d’un croisement entre le Cabernet Franc et le Sauvignon Blanc. Il a besoin de sols chauds pour parvenir au parfait degré de maturation. Caractérisé par des arômes de poivron vert, de cassis, de cuir, de cèdre, d’épices et de chocolat noir. Assemblé avec le fruité Merlot ou le Cabernet-Franc, il atteint sa meilleure expression en redistribuant fraîcheur et senteur.

Le Cabernet Franc est la variété la plus noble des raisins rouges en Pays de la Loire. À l’exception du célèbre Château Cheval Blanc où le pourcentage de Cabernet Franc avoisine les 60%, et bien que très apprécié, le Cabernet Franc ne joue qu’un second rôle à Bordeaux et dans le Sud de la France. Ses tanins rendent les vins plus veloutés, leur apportant plus de finesse. Également cultivé dans le nord de l’Italie, en Australie, en Californie et en Nouvelle-Zélande, les vins issus de ce cépage ont une belle capacité de vieillissement.

Le Merlot s’adapte parfaitement à des sols très différents et à des conditions climatiques variées. Avec environ 100 000 ha en France et 100.000 à travers le monde en Australie, Californie ou dans le Tessin, ce cépage est en tête de liste des zones viticoles mondiales. Résistant, il prospère sur des sols profonds et froids comme dans le bordelais à Pomerol et Saint-Emilion. Ses vins doux et corsés sont connus pour leur belle couleur rouge foncé et leur variété d’arômes aux notes de fruits rouges légèrement épicés et de prune, avec une structure tendre et forte aux tanins soyeux.

 

Roberta Conrad Vermentio.jpg

Nos cépage blancs

Le Rolle est l’une des variétés les plus exigeantes de blanc de la Méditerranée cultivé principalement en Provence, en Italie et en Corse sur 7000 ha. Issu d’une variété de Malvoisie originaire de Madère (malvasia) qui transita par l’Espagne avant d’arriver en Corse, il fut acheminé au 14e siècle en Italie via la Ligurie. En corse, il s’appelle Vermentinu, et en Italie Vermentino, donnant des vins corsés très aromatiques avec des arômes de fruits, de fleurs, de melon, d’anis ou même de mimosa. Sur nos terroirs de Provence, ces vins développent des notes d’agrumes, de pomme verte, de poire fraîche et de bois de tilleul. Délicieux en raisins de table, ses vins accompagnent à merveille la cuisine méditerranéenne et le poisson grillé.

Le Viognier, cépage ancien,  a eu une histoire mouvementée, pleine de rebondissements, au point qu’il faillit disparaître… Originellement, le Viognier était exclusivement cultivé dans les Côtes du Rhône septentrionales, de Vienne à Valence. Appartenant initialement à l’encépagement des appellations Condrieu, Château Grillet et Côte Rôtie, il est devenu un des cépages les plus appréciés en Californie et Australie, dans de nombreuses régions viticoles portugaises et dans les Pays du sud de la France. Le Viognier, se distingue autant par sa rareté, sa très grande finesse que par la complexité de certains de ses arômes, si mouvants qu’ils échappent à la description. Très parfumé, le vin de Viognier est extraordinairement gras, souple pour ne pas dire onctueux.